jeudi 18 mars 2010

BarCamp Abidjan 2010: Le Compte-Rendu exclusif




Le rideau est tombé ; les lampions se sont éteints , des éclats de rires, des sourires satisfaits çà et là, des regards illuminés, des cartes de visites et des numéros de téléphone échangés, des poignées de mains robustes, des applaudissements et toujours des sourires…Ainsi a pris fin le Barcamp Abidjan 2010, 2ème du genre en Côte d’Ivoire .


Comme l’a dit, notre célèbre blogueur-techno, Manassé Déhé, « Akendewa démontre bien que l’âge et le nombre d’une équipe, ne sont pas forcément les facteurs clés de la réussite. » Malgré les difficultés et avec un budget ‘’riquiqui’’, Frédéric Tapé, Kassim Adiatou, Edith Yah Brou, Eric Agnissan et tous les autres membres et sympathisants ont tenu à faire de ce Barcamp, une réussite indéniable. Sans fausse modestie, j’en suis satisfaite. Et les différents retours des participants et les articles sur la toile ça et là, me confortent dans cette position. Merci encore à tous nos sponsors (Google, le Groupe AOS, Etranzact, Chembe Ventures) ; nos partenaires médias (Ivoire-Blog, Abidjanshow.com, Abidjan.net, Critic Afric), à l’Agora exchange club, aux correspondants d’Avenue225, à Cédric Kalonji de RFI, à Viepe.ci, etc. Merci aussi à Elia Varela qui nous a souvent servi de traductrice et à Nadine Kouamouo pour avoir supervisé le volet CoverItLive.


Voila, ma tâche sera de vous faire un résumé de ce qui s’est passé au cours de ces 3 jours : exercice ardu car j’étais presque partout à la fois, toujours soucieuse du moindre détail des rouages de l’organisation des sessions. Mais ne vous inquiétez pas, Godivoire a toujours des mots à placer : On y va !
NDLR: Désolé pour les absents mais ce que vous lirez, ne vaut pas la qualité des moments que vous avez raté : Eh oui, il fallait être présent (e) !


Vendredi 05 mars 2010

Les participants sont au RDV. L’ouverture du Barcamp se fait dans la Grande Salle arrière de l’
espace Hollywood Boulevard qui nous aura accueillis pendant ces 3 jours. A la table de séance, il y a Tidjane Deme, responsable de Google Afrique, Maxime Tiran, Google France, Jean-Patrick Ehouman, Président Akendewa, Edith Yah Brou, Secrétaire Générale et Frédéric Tapé, Directeur du Barcamp Abidjan. Le ton est alors donné ; après les présentations d’usages et les objectifs attendus de cette "non-conférence", je donne le programme des différentes sessions et des salles dans lesquelles elles se tiennent. Retenez déjà qu’il y avait en général 2 sessions qui se tenaient chaque fois en simultané, parfois trois (d'une durée de 30 à 60 mn maxi.). Il y a eu ce jour les interventions de Paul Sika, talentueux photographe international et Directeur artistique, qui utilise les médias sociaux pour accéder à son public, faire des expos à distance aux USA, publier et imprimer ces livres de photos (le tout sans trop dépenser) et beaucoup d’information très utiles encore. Ensuite, les participants ont pu converser avec M. Effry , porte-parole et ses collègues, du Syndicat national des cybercafés de Côte d’Ivoire (SYNACOTEL) avec lesquels ils ont ardemment parlé de lutte contre la cybercriminalité en Côte d’ivoire. C’était très animé.
De plus, il y a des actions prochaines qui sont prévues dont le lancement d’une vaste campagne de sensibilisation dans tous les cybercafés et dans le paysage web ivoirien piloté par Akendewa, avec le concours du Synacotel. Il y a eu d’autres sessions puis après la pause déjeuner (moment privilégié pour décompresser entre anciens et nouveaux amis), les ‘’campeurs ‘’ se sont retrouvés autour de
Ghislaine Atta, la dynamique web –journaliste, qui a développé le thème de production de contenu rédactionnel. Elle nous a fourni des petits conseils pour une bonne rédaction d’articles sur le web et elle nous a aussi présenté sa start-up dénommée ‘’Hyéroglyphe’’ : une start-up spécialisée dans la création, la gestion, le suivi et l'évaluation de contenu rédactionnel de sites web. Il y a eu aussi pour terminer cette journée, les workshops de Google sur les Google apps et les extensions chrome. A chaque fois que je rentrais dans la salle de session, je constatais que la salle était toujours pleine à craquer et que l’auditoire, composé de Développeurs et développeuses était extrêmement concentré : Ah , Google !



Samedi 06 mars

On débute la matinée tardivement car les participants prennent leur temps pour arriver sur les lieux. La salle de plénière affiche complet, finalement. La table de séance est composé de l’équipe de Google avec à sa tête, Tidjane Deme et Maxim Tiran, qui ont parlé des enjeux de la présence de Google en Afrique et à leur côté,
Sean Murphy, fondateur de Chembe ventures, structure anglo-saxonne qui investit de l’argent dans les start-up africaines.

Après cela, les choses sont allées très vite car de façon simultanée, il y a eu 3 sessions : une session très intéressante et dynamique, animée par
Charles Kouamé sur l’accessibilité et la connectivité, une autre session animée par MM. Isaac Gnamba-Yao et Bertin Homanin, de la société de monétique Etranzact Côte d’Ivoire sur Webconnect une solution de paiement pour les sites web proposant des services et produits en Cote d'Ivoire. Et enfin, une session animée cette fois par Elia Varela et Miquel Hudin de la plateforme Maneno sur la présence des contenus en langues africaines sur le net.

Après la très importante pause déjeuner au resto du Hollywood Boulevard, l’après-midi a été un véritable marathon pour les campeurs et campeuses car les sessions se sont enchainées :

- L’équipe de
Abidjanshow.com avec à sa tête Omar Assan Sylla et William Kouassi nous ont présenté avec brio, les tenants et les aboutissants de la publicité sur Internet et ses enjeux en Afrique

- Une présentation rapide de
www.okibourse.com par son fondateur Okolou Euclide et l’annonce par Elia Varela et Frédéric Tapé, de la tenue prochaine (en juin 2010) du Barcamp Afrique à Abidjan

- Une Google Workshop qui a attiré autant de personnes que la veille et qui s’est tenue toute l’après-midi

- Votre dévouée Godivoire (SG d’Akendewa) et
Jean –Christian Irié, membre actif d’Akendewa et architecte de site web, en ont profité pour présenter en avant-première, la web tv d’Akendewa, dénommée Akendewa.tv

- l'Equipe de
Critic Afric a intervenu sur le thème: ''Opinions et retours sur des sites Africains'

- Une session magistrale animée par Godivoire (Edith Y. Brou) sur le
Scandale CECP, pornographie en ligne Africaine, nature exhibitionniste de Facebook, le futur de la sexualité et éducation sexuelle en Afrique. Bizarrement, au cours de cette session coquine, il y a eu beaucoup d’éclats de rires

La soirée s’est terminée pour l’équipe de Google, des membres d’Akendewa et certains intervenants, très tard dans des endroits branchés de la capitale abidjanaise.




Dimanche 7 mars

Sniif c’est le dernier jour. La journée va démarrer à 13h. Il y a encore plus de monde pour ce dernier jour. Les sessions débutent avec celle de :

-
Théophile Kouamouo sur le thème "Équilibre plateformes/régies/producteurs de contenu dans l'écosystème du web en Côte d'Ivoire" avec en conclusion, la création prochaine d’un syndicat des producteurs de contenus en ligne en Côte d’Ivoire.
- L’équipe de
NextGen qui est venue s’exprimer sur l’état du hip-hop ivoirien et a lancé un appel aux développeurs présents afin que ces derniers les aident à créer des plateformes de promotion et d’échange dans le secteur du rap ivoirien

- Puis il y a eu celle de Neoteam sur le thème: "architecture système hautement disponible" / Android, Iphone, Windows Mobile, un dilemme pour le programmeur Africain ou non?

- La présentation par Ray Jonas Saoromou de la web émission rafraichissante sur Facebook,
Face++, réalisée par un jeune ivoirien, Claude Marcel Brou depuis la France et diffusée sur Hits2babi.com
-et pour finir, l’intervention fort appréciée de M.
Kan Hermann Godrin-kouadio deVoscop, l'expert en modélisation 3D sur les standards du Design et le problème du charme.



Et pour clore en beauté le Barcamp, Google, tous les intervenants, l’équipe d’Akendewa, les sponsors, se sont tous retrouvés à la table de séance, chacun pour remercier les participants, la tenue d’un tel évènement et surtout exprimer sa satisfaction : il était plus de 19h, on a ri et certains ont pleuré d’émotion. Nous avons passé 3 jours intenses et "useful" aux 2 plateaux Vallons, à Abidjan.

Les images parlent d’elles-même.

Très prochainement le Barcamp Afrique et à bientôt pour le Barcamp Abidjan 2011.

D'autres articles et liens sur la tenue du Barcamp Abidjan 2010:
www.barcampabidjan2010.com
http://cartunelo.ivoire-blog.com/archive/2010/03/07/barcamp-abidjan-2010.html
http://kouamouo.ivoire-blog.com/archive/2010/03/11/appel-a-la-creation-d-un-syndicat-de-producteurs-de-contenus.html
http://www.avenue225.com/barcamp-2010-abidjan-quid-du-deuxieme-jour
http://www.avenueafrique.com/avenue225-couvre-le-barcamp-dabidjan/
http://carnetsdepolman.ivoire-blog.com/archive/2010/03/05/barcamp-abidjan-2010.html
http://www.avenue225.com/le-barcamp-prive-de-connexion
http://www.avenue225.com/que-pensent-ils-du-barcamp-2010
http://atelier.rfi.fr/profiles/blogs/emission-1184-mondoblog-en?xg_source=msg_mes_network
http://twitter.com/BarcampBabi

Réactions :

0 commentaires: