jeudi 24 avril 2014

[Côte d'Ivoire] Lancement du nouveau Samsung Galaxy S5





Samsung Côte d'Ivoire annonce le lancement du nouveau smartphone de la flotte Galaxy S, ce Vendredi 25 Avril 2014, à 10 heures au Café de Rome (Plateau - Abidjan). Le Galaxy S5 sera officiellement présenté à tous les

Les nouvelles technologies nous rendent-elles craintifs?



Le grand public n’est pas toujours prêt aux changements liés à certaines nouvelles technologies et avancées scientifiques tout en ayant conscience des progrès qu’elles permettent.






lire la suite






from L'Atelier: Disruptive innovation http://ift.tt/1jVwC66

via IFTTT

Revivre des évènements en 3D grâce aux vidéos collaboratives



Un projet de recherche financé par l'Union européenne développe un outil permettant une reconstitution en 3D d’événements à partir de vidéos de smartphones.




De nombreux appareils, tels que les Google Glass, capables de « comprendre » les signaux visuels permettent à la vision en 3D de gagner du terrain.





lire la suite






from L'Atelier: Disruptive innovation http://ift.tt/1jVi4Dw

via IFTTT

mercredi 23 avril 2014

Le Sénégal a les atouts pour devenir leader en économie numérique en Afrique de l'Ouest



Le Sénégal a les atouts pour devenir leader en matière d'économie numérique avec juste de la volonté politique et l'accompagnement de l'Etat, a estimé mercredi à Pikine (banlieue de Dakar) le Directeur général de l'Agence de l'informatique de l'Etat (ADIE), Khassoume Wone.


‘'Il faudrait que le Sénégal soit un pays leader de l'Economie numérique en Afrique de l'Ouest. On a tous les avantages par rapport aux autres pays ouest-africains pour le faire. Il suffit juste qu'il y ait de la volonté politique et que l'Etat accompagne cette idée'', a-t-il indiqué.


M. Wone s'exprimait en marge d'une conférence de presse destinée à faire le bilan de la Semaine nationale de la solidarité numérique, organisée à l'initiative de l'ADIE, du 16 au 23 avril, avec notamment des activités à Dakar, Guédiawaye, Rufisque et Kédougou, etc.


‘'Nous avons l'accès à la mer, (…). Nous avons des cadres de très haut niveau et des jeunes ambitieux bien formés. Il suffit juste qu'il y ait de la volonté politique et que l'Etat accompagne cette idée pour que cette jeunesse sorte et prenne le leadership de l'économie numérique en Afrique de l'Ouest'', a-t-il expliqué.


‘'Nous voulons que l'économie numérique joue un rôle extrêmement important dans le Plan Sénégal émergent'', a-t-il ajouté


Il a indiqué que l'ADIE envisage d'apporter l'année prochaine une dimension internationale à cette semaine nationale de l'économie numérique, en vue de faire participer les pays voisins du Sénégal.


L'objet de la rencontre de cette année, a-t-il expliqué, était de montrer aux citoyens sénégalais que l'économie numérique peut beaucoup apporter à leur pays pour son émergence à l'image des pays de l'Asie du Sud-est surnommés les ‘'dragons''.


‘'Si on prend l'exemple des pays dragons de l'Asie du Sud-est, notamment Singapour, Malaisie, Corée du Sud, etc., ce sont sont des pays qui se sont développés en moins de 30, 40 ans en basant toute leur économie sur l'économie numérique. Ce sont des réalités qui sont là. Il est important de donner à l'économie numérique sa place''.


Selon lui, le Sénégal a ‘'tout à gagner'' en s'inspirant de l'expérience de développement de ces pays asiatiques qui ont ‘'exactement les mêmes réalités économiques que le Sénégal.


‘'Ce sont des pays qui n'ont pas assez de ressources naturelles. Ils n'ont pas de pétrole, pas assez d'or. Nous ne pouvons compter que sur la ressource humaine. Je pense que le schéma de développement de ces pays colle parfaitement au Sénégal'', a dit Khassoum Wone.


(Source : APS, 23 avril 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1hltemG

Cheikh Bamba Dièye : "La transition numérique nous apporte un nouveau souffle"



La transition numérique va apporter un "nouveau souffle" au Sénégal et en faire un "hub de services'', a estimé mercredi à Dakar le ministre de la Communication et de l'Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye.


‘'La transition nous apporte un nouveau souffle, elle permet à l'Etat du Sénégal, au secteur privé d'harmoniser le spectre des fréquences (…) et permettra à l'Etat de recouvrer un peu de sa souveraineté sur ce qu'on peut appeler la distribution des fréquences'', a t-il dit.


Il s'exprimait au cours de la première session ordinaire de la Commission du développement industriel, de l'énergie et des technologies du Conseil économique, social et environnementale (CESE), présidée par Baidy Agne, le premier vice-président de l'institution. Cette commission a élaboré un projet de rapport intitulé : ‘'L'économie numérique, facteur de croissance au Sénégal''.


Ainsi selon M. Dièye, il s'agira, grâce à cette transition, d'avoir ‘'la possibilité non seulement d'ouvrir le pays au reste du monde mais aussi d'accueillir le reste du monde dans nos foyer''.


‘'La question sera de savoir si le Sénégal est économiquement et culturellement prêt, si nous avons les moyens de développer des produits en interne pour juguler et contourner le phénomène de la mondialisation qui nous amène autant de bienfaits que d'agressions'', a-t-il ajouté.


Il a signalé qu'a l'échelle sous-régionale, il s'agira d'uniformiser avec les pays concernés et voir sous quel rapport organiser cette transition qui est selon lui ‘'un phénomène mondial''. D'après lui, "le Sénégal a pris des engagements, donc nous ne pouvons pas ne pas nous organiser''.


Abordant la question de l'internet, il a estimé que tous les pays du monde sont en train de se donner les moyen de réguler ce secteur qui est selon lui ‘'une donnée essentiellement économique''.


‘'Donc c‘est la raison pour laquelle l'Etat est en train de se doter des moyens aussi bien du point de vue des données personnelles que du domaine de la cybercriminalité'', a-t-il soutenu, avant d'ajouter que ‘'le fait d'avoir plus de 93% de taux de pénétration prouve que nous avons l'environnement et l'écosystème pour le développement de tous les systèmes que portent le numérique''.


Il s'agira également, grâce à la transition numérique, d'absorber le taux de chômage dans un délai très court mais aussi d'absorber les déficits en terme d'adaptation aux changements climatiques.


Les interventions, durant le débat général, ont notamment porté sur les déchets électroniques après la transition numérique, la cherté des communications des opérateurs téléphoniques et l'accessibilité aux TICs dans les zones rurales.


Les recommandations issues du projet de rapport, adopté à l'unanimité, ont été axées sur entre autres la mise en place d'un Haut Conseil de l'économie numérique, mais aussi la nécessité de doter l'armée et la police de leur propre réseau pour des raisons de sécurité nationale.


(Source : APS, 23 avril 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1rn7xno

Toutes les dispositions prises en prévision de la fin de la concession de la SONATEL



Le ministre de la Communication et de l'Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye, a déclaré mercredi à Dakar que l'Etat du Sénégal avait pris toutes les dispositions nécessaires concernant la fin, en 2017, du contrat de concession qui lie la Société nationale des télécommunications (SONATEL) à l'opérateur France télécoms.


‘'A l'aune de la fin de la concession en 2017, l'Etat a déjà pris toutes les dispositions. Notre ministère a demandé au Premier ministre de prendre un arrêté pour permettre à l'ensemble des acteurs [...] de travailler ensemble et de concert pour qu'on ne jette pas le bébé avec l'eau du bain'', a-t-il dit.


Il s'exprimait au cours de la première session ordinaire de la Commission du développement industriel, de l'énergie et des technologies du Conseil économique social et environnementale (CESE), présidée par Baïdy Agne, premier vice-président de cette institution.


Cette commission a élaboré un projet de rapport intitulé : ‘'L'économie numérique, facteur de croissance au Sénégal''.


Evoquant l'importance de pouvoir ‘'conserver l'outil de production de cette entreprise qui fait la fierté du Sénégal'', il a dit : ‘'Nous sommes parfaitement informés sur ce que France télécoms propose en matière de modernisation, car ils sont dans de grand groupes''.


‘'Mais chaque élément posé doit être regardé avec toute la réserve et la froideur qu'il faut pour voir ce qui est pertinent, sur le fait de matérialiser et de généraliser l'ensemble des activités, de les uniformiser (….)'', a-t-il indiqué.


"Tout cela, sont des données connues et maîtrisés, et c'est à l'aune des intérêts du Sénégal, car quoi que l'on puisse dire, la SONATEL reste une entreprise sénégalaise avec des billes sénégalaise à l'intérieur, et c'est pourquoi toute croissance économique au niveau de la SONATEL est immédiatement répertoriée dans notre économie nationale'', a-t-il souligné.


Selon M. Dièye, il faut rendre cette entreprise ‘'extrêmement florissante et prospère'' ? et faire en sorte que l'ancrage territorial et la prééminence du Sénégal à l'intérieur de ce dispositif puisse être préservé dans un environnement de concurrence mondialisé.


Le rapporteur de la commission Boukhadirou Kaba a rappelé que dans le domaine du numérique, le Sénégal est en perte de vitesse ? et que selon l'indice de développement des TICs, IL est au 13e rang en Afrique subsaharienne derrière le Maroc, le Kenya et le Ghana, et au 124e au rang mondial.


‘'Néanmoins, le Sénégal est leader devant la Côte d'Ivoire, et il occupait, en 2010, la première place mondiale de la contribution des télécommunications au PIB, 11% devant le Vietnam et le Kenya'', a ajouté M. Kaba.


Pour sa part, Baidy Agne a insisté sur l'importance de créer des ‘'emplois productifs'' dans le secteur du numérique.


(Source : APS, 23 avril 2014)







via OSIRIS : Observatoire sur les Systèmes d'Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal http://ift.tt/1rn7vvF

Le robot projecteur qui se balade dans la maison



Keecker est un robot capable de transformer la maison en lieu unique de divertissement et de contrôle de la maison.




La robotique et la domotique ont d’abord été considérées comme superficielles mais leur utilité est aujourd’hui admise et les appareils conçus sont toujours plus performants et multitâches.





lire la suite






from L'Atelier: Disruptive innovation http://ift.tt/1mEnUhL

via IFTTT

Twitter, un outil utile pour prédire les infractions



Certains "tweets" offrent des informations utiles à la police pour prédire crimes et délits.






lire la suite






from L'Atelier: Disruptive innovation http://ift.tt/1myUv5Y

via IFTTT

Maroc Telecom tient son Assemblée générale sur fond de rotation d’actionnariat





via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://ift.tt/1mxOoig

Stéphane Richard assure Macky Sall de sa volonté de développer la Sonatel, même au delà du Sénégal





via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://ift.tt/1mxOmqP

Mali : Orange a lancé la commercialisation du smartphone Yuv Smart à 46 000 FCFA





via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://ift.tt/1mCGgzv

L'État algérien rachète 51% de l’opérateur Djezzy pour de 2,6 milliards de dollars





via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://ift.tt/1mCGiaJ

En RD Congo, Orange enregistre un taux de croissance annuel de plus de 20% depuis deux ans





via TIC & TELECOM - Agence Ecofin | Actualité Economie, Finance, Energie, Télécom et Agro en Afrique http://ift.tt/1mxOnLl

mardi 22 avril 2014

[Android] Suivez le concours Miss Côte d'Ivoire 2014 via une application mobile

Le COMICI  a décidé de nous surprendre avec cette app mobile dédiée à ce concours de beauté En parcourant cette application mobile, j'ai pu découvrir les miss qui se sont succédées depuis 1996 et de suivre de bout en bout la Caravane de présélection 2014.
 












Finalement, le COMICI a décidé de se rapprocher davantage du public à travers

Orange Money enregistre 10 millions d’abonnés et prépare le lancement de son API

C’est à Dakar, où le seuil des dix millions d’abonnés fut franchis, que Stéphane Richard, PDG du groupe en déplacement dans la capitale sénégalaise a voulu symboliquement marquer la date en offrant à l’heureuse cliente auteur du “succès” un smartphone associé à un compte Orange […]


The post Orange Money enregistre 10 millions d’abonnés et prépare le lancement de son API appeared first on AfriqueITNews.com.






via AfriqueITNews.com http://ift.tt/1fmuH83