2[Côte d'Ivoire] TEDxGrandBassam célèbre les «Immortelles»

TEDXGrandBassam, est un événement organisé sous la licence Américaine TED. Il vise à mettre en avant les idées innovatrices de personnes qui...

Orange lance la 6ème édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient

Cette année, le grand concours de business plans organisé par Orange en Afrique et au Moyen-Orient se dédouble. Chaque projet candidat peut en effet être jugé par deux jurys, un national et un international. Les récompenses à...

L'Ambassade des USA encourage les jeunes ivoiriennes à poursuivre des carrières scientifiques et technologiques

« Les femmes éduquées acquièrent une voix et une place dans la société, ce qui leur donne plus de débouchés économiques et encourage leur participation dans la politique et fortifie la société, »...

vendredi 21 juillet 2017

que nous dit le modele de L'économie de l'abonnement dans le luxe ?

Un nombre croissant d’entreprises propose des biens et services hauts de gamme contre versement d’une somme d’argent régulière. Un modèle qui permet d’offrir la meilleure expérience possible au client, et d’attirer un public plus jeune. (source: atelier.bnpparibas)

from L'Atelier BNP Paribas http://ift.tt/2vqbS3c
via IFTTT

Un exosquelette aide les chômeurs à renouer avec l’emploi

Le pôle emploi suédois fournit aux chômeurs frappés d’incapacité motrice, des exosquelettes de main pour lutter contre les discriminations à l’emploi. (source: atelier.bnpparibas)

from L'Atelier BNP Paribas http://ift.tt/2uHKPmh
via IFTTT

jeudi 20 juillet 2017

Le Togo possède désormais son schéma directeur d’aménagement du numérique

(TIC Mag) – Mme Cina Lawson, la ministre des Postes et de l’Economie numérique, a supervisé ce mercredi 19 juillet à Lomé un atelier de restitution de l’étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique du Togo. Il s’agissait d’une étude commandée six mois plus tôt au cabinet international Idate, ayant pour objectif de rencontrer et échanger avec les acteurs publics et privés du numérique, en vue d’identifier les leviers de développement de l’économie numérique pour renforcer la stratégie d’expansion du pays.

Les résultats de cette étude ont donc permis, d’une part, d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie d’accès aux « Haut et Très Haut Débits » et, d’autre part, de réaliser un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique (SDAN) du territoire avec des mesures d’accompagnement réglementaires, institutionnelles et organisationnelles. Ce schéma est décliné en cinq axes, à savoir : mesures juridiques, gestion et suivi, infrastructures, formation et sensibilisation.

Grace à ce nouvel outil stratégique, le Togo se dote ainsi d’un cadre global et cohérent lui permettant d’aborder avec sérénité l’enjeu central relatif au développement de réseaux de communications de très haut débit.

« Le haut débit est devenu central car porteur d’attractivité, d’activité, de productivité et de modernisation. La démocratisation de l’accès à internet participe à la réduction de la fracture numérique et à la vulgarisation de l’accès aux TIC », a souligné Cina Lawson.

Ce travail vient en appui aux différents chantiers déjà en cours dans le domaine du numérique, notamment le Programme Régional Ouest-Africain de Développement des Infrastructures de Communications (« WARCIP ») qui vise à étendre et améliorer la connectivité tout en réduisant les coûts des services de communications électroniques.

Le SDAN, l’adoption des lois sur la Société de l’information et sur les transactions électroniques, le renforcement du statut et des compétences de l’Autorité des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) et l’arrivée imminente de TOGOCOM, sont autant d’actions qui concourent à faire des TIC, un vecteur clé du développement au Togo.

L’article Le Togo possède désormais son schéma directeur d’aménagement du numérique est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2voaFJW
via IFTTT

Le Bénin trace le chemin de la portabilité des numéros mobiles

(TIC Mag) – Les abonnés aux réseaux de téléphonie mobile du Bénin peuvent désormais changer d’opérateur GSM sans changer de numéro mobile. Il s’agit de l’initiative « Portabilité de numéro », lancée conjointement ce lundi 17 juillet 2017 à Cotonou par la ministre de l’économie numérique et de la communication et les responsables de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Ce projet qui va durer 12 mois, vise la stimulation de l’innovation, la réduction des prix des services, l’amélioration de la qualité des réseaux et des services offerts, et la facilitation de l’entrée de nouveaux acteurs sur le marché, selon Coovi Hervé Guédégbé, Secrétaire exécutif de l’Arcep-Bénin.
Flavien Bachabi, président de l’Arcep-Bénin, a présenté l’organe de gestion du processus de mise en œuvre du projet qui, conformément à l’article 2 de la décision 026 du 05 septembre 2016, se compose du groupe de Pilotage de la Portabilité des numéros mobiles ; du groupe de travail Réglementation et le groupe de travail Processus et technologie.

Selon les autorités de l’Arcep, le Groupe de pilotage a pour mission d‘assurer le bon déroulement du processus de mise en œuvre et le lancement du projet ; le Groupe de travail de réglementation se charge de préparer les documents relatifs au cadre juridique et réglementaire de la mise en œuvre et de la fourniture du service et le Groupe travail processus et technologie de son côté proposera le cadre technique du processus.

Pour Rafiatou Monrou, ministre de l’Economie numérique et de la communication, la portabilité des numéros mobiles contribuera à l’amélioration de la qualité des réseaux et des services offerts aux consommateurs. Elle a invité l’Organe de gestion du processus de mise en œuvre du projet à prendre en compte les initiatives et propositions de toutes les parties prenantes du projet PNM pour sa réussite totale afin d’inscrire le Bénin parmi les nations de modernité sur le plan des services innovants des technologies de l’information et de la communication.

L’article Le Bénin trace le chemin de la portabilité des numéros mobiles est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2uGmCwx
via IFTTT

100 milliards de F.Cfa pour attribuer la 4G à Orange Mali : Le Conseil des ministres valide le cahier des charges

(TIC Mag) – Le Conseil des ministres au Mali s’est réuni en session ordinaire le mercredi, 19 juillet 2017, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence d’Abdoulaye Idrissa MAIGA, Premier ministre, Chef du gouvernement. Au cours de ce Conseil et sur recommandation d’Arouna Modibo Touré, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, le Conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation du cahier des charges pour l’octroi à Orange Mali d’une licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de télécommunications fixe et mobile de 2ème, 3ème et 4ème génération, des services de transmission de données et des services de télécommunications internationales au Mali.

En clair, Orange Mali, dont le contrat d’exploitation signé le 1er août 2002 pour une durée de quinze ans arrivait à échéance le 31 juillet 2017, pourra bientôt déployer les services de la 3G et de la 4G. D’après les informations obtenues par TIC Mag, le ministre Arouna Modibo Touré (photo) aurait fait passer le renouvellement du contrat d’Orange Mali contre une somme de 100 milliards de F.CFa. Montant record pratiqué également par certains pays africains. A l’instar des 100 milliards de francs Cfa exigés en 2015 aux opérateurs mobiles MTN et Orange en Côte d’Ivoire (voir tableau de TIC Mag ci-dessous). Il faut tout de même relever qu’au Congo Brazza, l’ARPCE, le régulateur télécoms, avait fixé en juin 2016 le ticket d’entrée pour la 4G à 10 milliards de F.Cfa.

Au Mali, la licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de télécommunications de l’opérateur Orange Mali SA couvre les services de téléphonie fixe, les services cellulaires GSM-Technologies de la 2ème génération « 2G », les services de transmission des données ou d’images et les services de télécommunications internationales. Elle couvre, depuis le 22 février 2010, l’exploitation des réseaux et services des technologies de la 3ème génération « 3G ». Et aujourd’hui de la 4G.

Coûts de la 4G dans quelques pays en Afrique

Pays Montant de la 4G Montant total Opérateurs ayant souscrits Nombre d’années Date d’attibution
Cameroun 75 milliards de F.Cfa* 75 milliards de F.Cfa* MTN et Orange 15 ans Mars 2015
Côte d’Ivoire 100 milliards de F.CFa* 100 milliards de F.CFa* MTN, Orange, Moov (de Maroc Telecom en janvier 2016) 15 ans Décembre 2015
Sénégal 32 milliards de F.Cfa 100 milliards de F.Cfa** Sonatel 17 ans Juin 2016
Gabon 5,5 milliards de F.Cfa   Airtel Gabon

Gabon Telecom***

10 ans Mars 2014
Congo Brazza 10 milliards F.Cfa   MTN Congo   Juin 2016
Mali 100 milliards de F.CFa* 100 milliards de F.CFa* Orange Mali 15 ans Juillet 2017

 

*Pour licence globale

** Sonatel a payé en même temps 68 milliards de F.Cfa pour le renouvellement concession

***Coût de la licence 4G de Gabon Telecom non publié

Source du Tableau : TIC Mag

L’article 100 milliards de F.Cfa pour attribuer la 4G à Orange Mali : Le Conseil des ministres valide le cahier des charges est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2ue6bVR
via IFTTT

Cameroun – Cyberarnaque : La Sosucam dément les offres de recrutements qui circulent sur les réseaux sociaux

(TIC Mag) – Depuis plusieurs jours au Cameroun, des cyber-escrocs font circuler des messages sur les réseaux sociaux faisant état d’une opération de recrutement au sein de la Société sucrière du Cameroun (Sosucam). Dans certains cas, ces messages diffusés principalement via WhatsApp et Facebook invite même souvent les internautes à contacter un individu prétendant être proche de l’entreprise en vue de monnayer une place.  Une information pourtant fausse.

Dans un communiqué publié par le président directeur général de Socucam, celui-ci dément la véracité d’une telle opération et invite les internautes à la vigilance : «La Sosucam tient à souligner que ces annonces sont sans fondement et qu’aucune offre de recrutement n’a été par cette dernière. La Sosucam invite par conséquent les chercheurs d’emplois à plus de vigilance dans la mesure où ces rumeurs diffusées à travers les réseaux sociaux sont de nature à induire les honnêtes citoyens en erreur, transformant ainsi ces derniers en victimes d’une escroquerie dont seuls les auteurs en maîtrisant les véritables motivations», indique Louis Yinda.

Notons qu’au Cameroun, ce type d’arnaques via les réseaux sociaux est de plus en plus récurrent. Les dernières entreprises victimes en date étaient Orange Cameroun, ou encore Eneo.

L’article Cameroun – Cyberarnaque : La Sosucam dément les offres de recrutements qui circulent sur les réseaux sociaux est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2uGqI82
via IFTTT

L’Egypte, l’Ouganda et le Libéria sacrés à l’édition 2017 du Prix de l’Innovation pour l’Afrique

(TIC Mag) – L’édition 2017 du Prix de l’Innovation pour l’Afrique a livré ses trois lauréats le 19 juillet 2017 dans la capitale Accra. Le premier prix d’une valeur de 100 000 dollars a été remporté par l’égyptien Aly El-Shafei qui a inventé un dispositif électromagnétique intelligent intégré au palier d’essieu ou « SEMAJIB ». C’est est un support intelligent qui est polyvalent et qui peut changer ses caractéristiques au fur et à mesure de son fonctionnement. Il se compose d’un support magnétique incrusté dans un roulement de tourteau rempli d’huile, formant ainsi le palier intelligent contrôlable. Le périphérique est conçu pour être utilisé pour supporter les turbines génératrices d’énergie et peut être utilisé pour améliorer l’efficacité et réduire les coûts de production d’énergie en Afrique.

Le second Prix accompagné d’un chèque de 25 000 dollars est revenu à l’Ougandaise Philippa Ngaju Makobore pour sa perfusion à commande électronique ou « ECGF ». C’est un dispositif médical conçu pour administrer avec précision des fluides intraveineux et des médicaments, en contrôlant le taux d’écoulement sur la base des indications fournies par un capteur de chute. Sa trouvaille a le potentiel de sauver des vies en garantissant la précision et la sécurité de la perfusion pour 8 % du coût d’une pompe à perfusion neuve.

Le troisième Prix baptisé Prix de l’impact social également accompagné d’une récompense de 25 000 dollars est revenu au Libérien Dougbeh-Chris Nyan. Il a mis sur pied une nouvelle technologie pour la détection rapide de nombreuses infections à l’aide d’un même test. Il s’agit d’un test de diagnostic rapide qui peut détecter et différencier simultanément au moins trois à sept infections en même temps dans un délai de 10 à 40 minutes. En outre, son appareil est capable de détecter et de distinguer des infections multiples, qui présentent les mêmes symptômes, par exemple lorsqu’un patient a de la fièvre jaune, la malaria et Ebola.

Notons que les sept autres nominés reçoivent chacun un chèque de 5 000 dollars et bénéficieront tout comme les trois lauréats d’un programme de mentoring et d’accompagnement de leurs différents business.

Par TIC Mag

L’article L’Egypte, l’Ouganda et le Libéria sacrés à l’édition 2017 du Prix de l’Innovation pour l’Afrique est apparu en premier sur TIC Mag.



from TIC Mag http://ift.tt/2udt7o4
via IFTTT